loader
Illustration boîte de rappel de produits

Quiconque a déjà eu à gérer des rappels de produits connait à quel point l’expérience peut être désagréable et frustrante, d’autant plus qu’elle mobilise une grande quantité de temps et d’énergie. Sans parler des coûts attribués aux pertes.

Établir un plan de contrôle préventif

Une bonne planification du contrôle qualité est la première ligne de prévention des pertes liées au rappel des produits. En effet, un plan de contrôle détaillé est essentiel pour établir les procédures à suivre afin d’optimiser la qualité des produits alimentaires.

D’ailleurs, le plan de contrôle préventif est exigé dans plusieurs cas par le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) et doit donc être effectué avec diligence.

Lorsqu’il est bien fait, celui-ci laisse très peu d’incertitude dans les actions à poser au quotidien pour assurer un bon contrôle de la qualité. Ce document établit la façon dont les dangers ou les risques pour les aliments sont identifiés, de même que les actions posées pour que ceux-ci soient prévenus ou éliminés, ou du moins réduits à un niveau acceptable selon l’aliment.

Prévenir les rappels de produits en réduisant les erreurs humaines

De la production initiale à l’assiette des consommateurs, il y a une quantité d’étapes et chacune d’entre elles augmente les risques. D’autant plus que parfois, les décisions humaines et les procédures manuelles augmentent ceux-ci.

Une fois le plan de contrôle en place, il faut l’appliquer!

Les oublis de vérification, un formulaire papier égaré ou encore une mauvaise entrée manuelle dans nos fichiers de données sont tous des risques supplémentaires dans la production des aliments.

Un bon moyen de les prévenir est d’éliminer les formulaires papier en numérisant le tout et regroupant tous les documents numériques à un seul endroit. De plus, une automatisation de certaines tâches grâce au IoT (Internet of Things), la prise de température des réfrigérateurs, par exemple, réduit le potentiel d’erreurs ou d’oublis.

Qui plus est, on accélère les processus de contrôle et les employés peuvent effectuer des tâches plus rentables pour l’entreprise.

Voir: Étude de cas: L’automatisation des processus de contrôle qualité optimise la croissance de Culture de Chez Nous

Quand on doit effectuer un rappel de produits

Malgré notre bonne volonté et les mesures exhaustives mises en place, il est tout de même possible qu’on ait à faire un rappel de produits, parfois pour des raisons qui sont hors de notre contrôle, mais dont on doit quand même être tenus responsables.

En ayant l’ensemble des formulaires et de la documentation dans un format numérique, au même endroit, il est beaucoup plus facile d’identifier les lots touchés et réduire le temps et l’énergie nécessaires pour faire le rappel. La rapidité d’exécution est cruciale.

Pour en savoir plus, consultez le vidéo sur la nouvelle réglementation en matière de rappel de L’ACIA: Passer le micro : Parlons des communications de rappel d’aliments, Source: Agence Canadienne de l’Inspection des Aliments

Par exemple, AQF permet de colliger les informations des fournisseurs, de même que de la production des lots au même endroit. Il est donc plus facile d’identifier la cause du problème et de le rectifier rapidement lorsque celui-ci est soulevé. Par la suite, retracer les lots problématiques devient l’essentiel de la tâche.

Mieux prévenir et gérer les rappels de produits grâce au système AQF

Vous cherchez le meilleur système de gestion du contrôle qualité? Contactez nos experts AQF pour déterminer quelles fonctionnalités du logiciel seraient adaptées à vos besoins.

De la gestion de la documentation à l’automatisation de certaines tâches de contrôle qualité, AQF peut vous aider à mieux prévenir et gérer les rappels de produits alimentaires.

Recent Posts

...